Fleuriste éco responsable - Nos engagements zéro déchet

A la découverte de nos engagements zéro déchet

Être fleuriste éco responsable c’est bien évidemment se soucier des fleurs et de leur provenance, méthodes de culture et respect de leur saisonnalité, mais pas seulement. Du coté des emballages la tâche est immense ! À l’occasion des Semaines Européennes du Développement Durable, je vous emmène à la découverte des engagements zéro déchet pris par Les bottes d’Anémone.

La catastrophe du zéro déchet dans le monde des fleuristes

Pour être honnête la mondialisation de l’industrie des fleurs y est pour beaucoup dans l’utilisation massive des plastiques à usage unique. Pour transporter les fleurs dans des camions, avions, et leur faire faire le tour de la planète sans qu’elles s’abiment, mieux vaut bien les protéger. En amont des fleuristes la quantité de plastique est déjà énorme. Et ensuite, le nombre de fleuristes utilisant encore le plastique pour emballer leurs bouquets est encore bien trop élevé. Les engagements zéro déchet sont proche du néant à l’heure actuelle, qu’on se le dise. Offrir des fleurs c’est donc offrir d’importantes quantités de plastique ! Trouver une alternative plus propre est essentiel. 

Mais avant de vous dévoiler mes alternatives au plastique, je souhaite illustrer ce constat par quelques chiffres : les films autour des bouquets aux cache-pots colorés, en passant par les bâches protégeant les cultures ou les emballages nécessaires au transport, au total, l’ensemble pèse jusqu’à 200 millions de tonnes par an aux États-Unis, selon une étude américaine publiée en 2010, dans la revue Horticol Science. Et, la plupart du temps, ce plastique n’est pas recyclable. Vous trouvez ça normal ? Les chiffres en France, certes, sont moins importants mais face à la densité de fleurs achetées chaque jour, le total de plastique doit être faramineux! 

L’obsession du moindre impact pour Les Bottes d’Anémone

Il existe des alternatives simples au plastique, même pour les fleuristes.

Tout au long du processus, des producteurs au consommateur, nous avons décortiqué chaque élément pour rendre l’empreinte carbone des bottes d’Anémone quasi-nulle.

Comment avons nous fait ? Rien de plus simple suivez le guide, je vous détaille tout 😉

Travailler en direct avec les producteurs proches (pas d’intermédiaire)

Tester de nouvelles méthodes d’emballage avec les producteurs

Récupérer l’eau de pluie à l’atelier

Réutiliser tous les élastiques

Composter tous les déchets de fleurs 

Sécher les chutes pour faire des bouquets de fleurs séchées

Proposer des emballages durables : étiquettes et cartes ensemencées, ficelle et papier kraft compostables, encre végétale

Pour retrouver toutes les valeurs qui font l’essence des bottes d’Anémone : cliquez ici

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Newsletter

Changez le monde avec des bouquets de fleurs !

Pour recevoir des nouvelles fraîches, nos conseils et nos actualités, inscrivez-vous ici…