Fleurs slow flowers Les bottes d'Anémone fleuriste engagé

Production intensive vs Producteurs engagés

Sentir son bouquet est un geste anodin mais peut avoir de lourdes conséquences, quand on sait que 85% des fleurs vendues en France sont importées.

Et pour qu’elles poussent plus vite et de façon plus performante, de nombreux produits toxiques sont déposés dans les champs soit par l’eau d’irrigation soit en projection par les airs.

Dans les deux cas, la catastrophe est la même : un désastre pour l’écologique en polluant les nappes phréatiques & déréglant la pollinisation 🐝.

Et on ne parle même pas des effets nocifs déjà détectés sur la santé des producteurs : plusieurs études ont démontré que les pesticides sont néfastes sur les voies respiratoires, les yeux et la peau chez des centaines de milliers d’employés qui traitent, arrosent et récoltent des fleurs dans les serres d’Équateur, de Colombie, du Kenya ou d’Éthiopie.  

Shutterstock/DutchScenery

L’un des effets de cette production intensive est l’archi-standartisation des fleurs, on dirait des clones! On perd totalement l’effet naturel de la fleur, chacune d’elles est pourtant unique! La prochaine fois, observez-bien votre bouquet, vous verrez que la beauté des fleurs non traitées aux pesticides est exceptionnelle! On croirait avoir un champ de fleurs dans nos mains!

Mon engagement avec Les bottes d’Anémone, c’est de sélectionner un à un, des producteurs engagés aux méthodes respectueuses comme par exemple l’utilisation engrais “vert”, qui gèrent une production raisonnée et qui SURTOUT n’utilisent pas de serres chauffées! 

Alors ici je souhaite mettre en valeur et donner un petit coup de pouce à mes producteurs qui respectent la saisonnalité des fleurs et le rythme de la nature : La Ferme de Lescinquit, Les Fleurs de Keraret, La Ferme Aux Mille Fleurs, Les Fleurs de Nicolas, Les Jardins Dolha, Les Fleurs d’Estelle, Fleurs du Temps Séné, Azur Roses, Eucaly

Le Tiph’ tips : “Vérifiez bien la provenance des fleurs avant d’y mettre votre nez”

Quelques chiffres à retenir….

1 hectare de – 106 kg de pesticides vs 1,2kg pour 1 hectare de

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Newsletter

Changez le monde avec des bouquets de fleurs !

Pour recevoir des nouvelles fraîches, nos conseils et nos actualités, inscrivez-vous ici…